TÉLÉCHARGER LA LANGUE TIFINAGH GRATUITEMENT

Les inscriptions les plus anciennes qui aient pu être datées remontent au VIe siècle avant J. Cette écriture est attestée durant toute l'Antiquité, aux époques punique et romaine. Elle est précisément mentionnée par des auteurs latins tardifs du V et VIe siècle après J. Les auteurs arabes médiévaux n'évoquent jamais l'existence d'une écriture chez les Berbères ; on peut donc raisonnablement penser que celle-ci était sortie de l'usage au Maghreb avant l'établissement définitif des Arabes début du VIIIe siècle. En revanche, son utilisation a perduré chez les Touaregs qui la dénomment tifinagh.

Nom:la langue tifinagh
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:60.24 MBytes



Les inscriptions les plus anciennes qui aient pu être datées remontent au VIe siècle avant J. Cette écriture est attestée durant toute l'Antiquité, aux époques punique et romaine. Elle est précisément mentionnée par des auteurs latins tardifs du V et VIe siècle après J. Les auteurs arabes médiévaux n'évoquent jamais l'existence d'une écriture chez les Berbères ; on peut donc raisonnablement penser que celle-ci était sortie de l'usage au Maghreb avant l'établissement définitif des Arabes début du VIIIe siècle.

En revanche, son utilisation a perduré chez les Touaregs qui la dénomment tifinagh. Chez eux, cette écriture a des fonctions essentiellement ludiques et symboliques ; elle n'a pas servi à fixer la mémoire historique ou la littérature de ce groupe.

Malgré cette forte limitation de ses fonctions, il s'agit bien d'une véritable "écriture nationale" des Berbères puisqu'on en rencontre des traces dans toute l'aire d'exten-sion de la langue berbère : de la Libye au Maroc, de la Méditerranée au Sahel.

L'origine de l'écriture berbère reste obscure et controversée. L'hypothèse d'une genèse locale spontanée, sans aucune influence externe, doit certainement être écartée car il n'y a pas au Maghreb de tradition d'écriture pré-alphabétique syllabique ou idéographique qui autoriserait à retenir l'idée d'une formation totalement indigène: l'alphabet ne peut naître brutalement sans un long processus antérieur de perfectionnement à partir d'autres types d'écriture.

Comme la langue, l'écriture berbère n'est pas absolument unifiée : elle connaît un assez grand nombre de variantes, à travers le temps et les régions. Pour les périodes anciennes, on distingue au moins trois alphabets différents libyque occidental, oriental et saharien ; dans la période contemporaine, chaque confédération touarègue utilise un alphabet légèrement différent de celui des groupes voisins.

Ces variations s'expliquent à la fois par une adaptation aux particularités phonétiques locales et par la durée d'existence de cette écriture qui a induit d'inévitables évolutions et adaptations. Insérés dans une aire de vieille culture scripturaire, les Berbères ont depuis toujours vu leur langue et leur culture dévalorisées par leur statut d'oralité.

C'est ainsi que l'on peut ex-pliquer l'existence dans la sensibilité berbère de ce courant qui prône le retour au vieil alphabet berbère les tifinagh , qui présente le double avantage de marquer l'appar-tenance historique incontestable de la langue berbère au monde de l'écriture et d'assurer la discrimination maximale par rapport aux cultures environnantes puisque cet alphabet est absolument spécifique aux Berbères.

En exhumant cette antique écriture — sortie partout de l'usage depuis des siècles, sauf chez les Touaregs — ces militants se donnent une arme particulièrement efficace dans un environnement où l'écriture est mythifiée, voire sacralisée. Et comme cet alphabet berbère est attesté depuis la protohistoire, les Berbères accèdent ainsi à l'Histoire et à la Civilisation, antérieurement à la plupart des peuples qui ont dominé le Maghreb, notamment les Arabes!

Les tifinagh permettent aux Berbères de ne plus être catalogués parmi les Barbares et autres primitifs, pour qui la seule alternative est de se fondre dans les "grandes" cultures écrites , en l'occurrence la culture arabo-islamique Ce sont certainement ces deux facteurs historicité et spécificité qui fondent l'engouement pour les tifinagh non seulement en Kabylie, mais aussi dans toutes les autres régions berbérophones Maroc, domaine touareg , surtout dans les milieux militants et populaires.

TÉLÉCHARGER CORAN MP3 GRATUIT ABDERRAHMAN BEN MOUSSA

Navigation

Pour mieux comprendre ce sujet, sudestmaroc. Quand et pourquoi la transition entre ces deux alphabets se constate-t-il? Trois échantillons ont donné les dates approximatives suivantes : 7ème, 5ème et 3ème millénaires avant le présent. La plus basse qui est du 3e millénaire avant le présent correspond au premier millénaire avant J. Les peintures datées sont associées à quelques inscriptions peintes.

TÉLÉCHARGER PCX2 - REV 3634

L’ECRITURE BERBERE : LIBYQUE ET TIFINAGH

Carte linguistique du Maroc montrant les espaces berbérophones. Le Maroc est le principal [20] , [6] , [21] État berbérophone. L'amazighe est introduite dans les programmes publics et dans les émissions de télévision en vue de faciliter son apprentissage. Certaines bibliothèques, comme celle de la Fondation du roi Abdul-Aziz Al Saoud pour les études islamiques et les sciences humaines à Casablanca, possèdent un fond berbère. Les variétés du berbère font partie depuis longtemps du multilinguisme marocain. De nombreux mots berbères sont intégrés dans l' arabe marocain.

TÉLÉCHARGER MUSIQUE WACH KAYN MAYDAR

Langues berbères

.

TÉLÉCHARGER STATI MP3 2006

Le Tifinagh, la singularité berbère gravée dans le temps

.

Similaire