TÉLÉCHARGER PROGRAMME DE ILA SALATI GRATUIT

Et il prend fin lorsque l'ombre d'une chose quelconque atteint la longueur de la chose elle-même en plus de l'ombre qu'elle avait quand le soleil était à son zénith. Et il prend fin avec le coucher total du disque solaire. Il prend fin avec la disparition de la lueur rouge. La lueur rouge est la rougeur visible du côté du couchant après le coucher du soleil.

Nom:programme de ila salati
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:61.74 MBytes



Et il prend fin lorsque l'ombre d'une chose quelconque atteint la longueur de la chose elle-même en plus de l'ombre qu'elle avait quand le soleil était à son zénith.

Et il prend fin avec le coucher total du disque solaire. Il prend fin avec la disparition de la lueur rouge. La lueur rouge est la rougeur visible du côté du couchant après le coucher du soleil.

Elle est appelée trompeuse parce qu'elle fait croire qu'elle est l'aube qui rend obligatoire la prière alors qu'il n'en est pas ainsi. Il est donc interdit de les anticiper, c'est-à-dire de les accomplir avant le commencement de leurs temps, ou de les reculer sans excuse valable. Leur ordonner cela est un devoir après sept ans lunaires, c'est-à-dire immédiatement après l'accomplissement des sept ans, si la distinction a été atteinte.

La distinction a lieu par la compréhension de la parole qu'on lui adresse et la capacité de rendre la réponse. D'autres ont interprété la distinction par l'autonomie dans la prise de nourriture, de boisson ou pour le nettoyage intime. Et on ordonne après avoir enseigné les principes de la prière. Il est de son devoir d'être davantage sévère s'ils la délaissent alors qu'ils ont atteint l'âge de dix ans lunaires.

De même pour le jeûne qu'ils peuvent supporter. Cites-en quelques-unes. Quant à la barbe et les favoris qui sont épais, il n'est pas un devoir de faire parvenir l'eau jusqu'à l'intérieur, il suffit de laver ce qui est apparent. Et ce qui est épais est ce qui ne laisse pas entrevoir la peau. Les favoris sont les poils qui poussent des deux côtés du visage. Et "ayant atteint un âge auquel elle peut être désirée " signifie qu'elle a atteint un âge tel qu'un homme de nature équilibrée peut éprouver du désir pour elle.

Est donc exclue la fillette telle que la petite d'un an ou deux, tandis que la vieille femme ne l'est pas. A la place des pierres, on peut utiliser tout objet capable d'ôter la substance humide, pur, consistant et non respectable. Le mieux est de faire al-istinja' avec la pierre dans un premier temps puis d'utiliser l'eau. Quant à al-istinja' avec la pierre, il est fait en essuyant l'endroit par au moins trois passages ou davantage jusqu'à ce que l'endroit soit nettoyé, même s'il reste une trace et c'est ce qui ne s'enlève qu'avec de l'eau ou les petits grains de porcelaine.

La feuille sur laquelle est écrit quelque chose concernant la science de la religion ou le nom de ce qui est glorifié est également respectable.

Quant à l'objet non respectable, c'est donc par exemple la pierre ou le mouchoir en papier ou le tissu. La zone de contact des deux fesses est l'emplacement où elles se touchent en position debout.

Que fait celui qui n'a pas trouvé d'eau ou pour qui elle est nuisible? Ainsi, le simple passage de la main que l'on n'appelle pas lavage n'est pas suffisant. Mais si elle n'est pas altérée de façon importante, elle reste purificatrice et la purification est valable avec elle. Tandis que s'il s'agit de deux jarres ou davantage et qu'une najaçah est tombée dedans en altérant le goût de l'eau, son odeur ou sa couleur, elle devient impure. L'intention doit être maintenue jusqu'au passage des mains sur la première partie du visage.

Puis il passe les mains sur son visage. Ensuite il frappe la terre une deuxième fois et passe la main sur ses deux mains et avant-bras, depuis le bout des doigts jusqu'aux coudes. Et il lui est de même interdit de porter ou de toucher le livre du Qour'an Al-Mous-haf. Et il lui est interdit aussi de demeurer dans une mosquée.

Elle est également une condition concernant ce qui est porté sur soi, c'est-à-dire les choses que l'on transporte. Mais, si la najaçah est sèche et qu'il s'en débarrasse immédiatement, sans la toucher avec sa main ou sa manche ou ce qui est équivalent, sa prière n'est pas annulée.

S'il ne s'en débarrasse pas immédiatement ou s'il l'enlève avec sa main ou sa manche ou ce qui est équivalent, sa prière est annulée.

On l'élimine en faisant disparaître sa substance ainsi que son goût, sa couleur et son odeur avec de l'eau purificatrice. Elle est éliminéee en faisant couler dessus de l'eau purificatrice une seule fois. Et parmi les najaçah non tolérables, il y a la grande quantité du sang d'autrui. Dans le cas de la grande quantité à savoir la quantité d'eau qui atteint deux jarres ou plus , il n'est pas une condition qu'elle arrive sur la najaçah pour l'éliminer.

Il est indispensable de savoir que son temps a commencé afin que la prière soit valable. Elle est cependant valable de la part de l'enfant qui a atteint la distinction mais elle n'est pas un devoir pour lui.

Et la zone de pudeur de la femme esclave dans la prière est identique à celle de l'homme. L'obligation de couvrir la zone de pudeur est réalisée en couvrant de tous les côtés, par en dessous non compris. En revanche, s'il prononce une parole courante, mais en parlant peu et en oubliant qu'il est dans la prière, sa prière n'est pas annulée. Quant à l'évocation dhikr de Allah, elle n'annule pas la prière, même si elle est faite délibérément. Il a été dit que trois mouvements successifs annulent la prière, et que ce qui est en-deçà n'annule pas.

Quant au fait de manger ou de boire peu tout en oubliant qu'on est dans la prière, cela n'annule pas la prière. De même, si le doute dure longtemps, même si un pilier n'est pas achevé, la prière est annulée.

Elle a en outre commis le péché de l'insincérité ar-riya' qui fait partie des grands péchés. Comme s'il a prié dans une maison qu'il occupe injustement, pour lui il n'y a pas de récompense dans sa prière.

Et la récompense de celui qui prie augmente à mesure que se prolonge la durée de son humilité dans la prière. Est-il une condition pour leur validité que celui qui prie s'entende lui-même? Il est indispensable de prononcer ces piliers de façon à s'entendre soi-même.

Il est un devoir qu'elle soit récitée sans interruption de manière à ne pas séparer ses mots par davantage que le temps de la respiration, et dans l'ordre, de manière à ne pas anticiper une partie sur une autre qui la précède. Si ce changement a été fait délibérément, la prière est annulée. S'il s'agit d'un lapsus, il est indispensable de reprendre la récitation correctement sinon la prière n'est pas valable.

TÉLÉCHARGER BADANAMU SONG GRATUITEMENT

telecharger ila-salati

.

TÉLÉCHARGER SOURAT KAFIROUNE GRATUITEMENT

Salati I صلاتي

.

TÉLÉCHARGER ETAT DE PRESENCE MENSUEL ANEM GRATUITEMENT

Horaire de prière pour la ville de Fès

.

Similaire